Pasquier: l’ambush marketing n’a pas de frontières

Rappelons brièvement qui sont les partenaires officiels de la coupe du monde de foot se déroulant actuellement en Afrique du Sud…

Il y a les « historiques » tels que Coca-Cola, Adidas, Visa, Mc Donald’s…des plus récents mais non moins connus que sont Budweiser (dont nous avons précédemment parlé), Castrol, Sony…et enfin quelques locaux tels que FNB, Néo Africa…

Seuls ces derniers jouissent des droits exclusifs d’exploitation relatif à l’évènement « coupe du monde 2010« , via la marque, le logo… La 1ère chose que font ces grandes marque, qui ont dépensé des millions en sponsoring, c’est de la revendiquer. Et à travers quel moyen? Dans leur stratégie marketing ! Hormis la publicité autour de l’évènement, c’est aussi à travers leur packaging qu’ils le communiquent. Ainsi pas besoin de se déplacer en Afrique du Sud pour être un « embusqué » et essayer d’être assimiler à l’évènement… C’est ce que fait Pitch, des Brioches Pasquier !!!

Pitch 1 Pasquier: lambush marketing na pas de frontières

Comme par hasard, Pasquier change le packaging de ses produits Pitch, durant le déroulement de la coupe du monde de foot 2010 aux couleurs des 32 équipes qualifiées pour la compétition. Le principe est de collectionner 32 petits magnets à l’effigie des drapeaux de chaque pays! Comment ne pas assimiler Pitch au mondial, lorsque ce genre d’opération se déroule durant l’évènement? Surtout lorsque la marque est déjà assimilée au monde footballistique en étant sponsor de la fédération française de foot ainsi que de la coupe de France de foot depuis plusieurs années?

Jeu Pitch Coupe du monde 2010 Pasquier: lambush marketing na pas de frontières

Cela nous rappelle vaguement les déboires juridiques qu’avait subi le Crédit Agricole qui organisait un jeu permettant de gagner des places pour la finale de Roland Garros, alors que seul BNP (Partenaire officiel) détenait les droits! Pitch semble avoir un peu de chance, en bénéficiant de l’engouement économique généré par l’évènement, sans en subir les coûts, et surtout sans que la FIFA ne l’ai remarqué…

N’est ce pas cela que l’on appel de l’ambush marketing?

Partager l'article

0 Commentaire

Commenter